Cuisiner le topinambour

Coupe du monde au Brésil oblige, nous nous intéressons cette semaine à un ingrédient traditionnel d’Amérique du Sud. Il y a certains aliments que l’on mange que très rarement en France, c’est notamment le cas du topinambour. Malgré son nom anglais (Jerusalem artichoke), le topinambour ne fait pas partie de la famille des artichauts et n’est pas originaire de Jérusalem.

cours-de-cuisine

Originaire du Nouveau Monde, Helicmthus tuberosus est un tubercule et un membre de la famille du tournesol, d’où son autre appellation de « soleil vivace ». Certains disent que son nom provient d’une prononciation incorrecte de girasole, le mot italien pour tournesol, d’autres qu’on le nomme ainsi parce que son goût ressemble à celui du vrai artichaut. Son nom français est un hommage à la tribu d’Indiens du Brésil des Topinambours qui furent amenés en France en 1613 et firent sensation. Riches en nutriments et assez faciles à cultiver, ces tubercules a la forme étrange ont une chair blanche crémeuse. La couleur de leur peau varie et la plupart sont bosselés, même si des variétés faciles à peler ont été développées. Les topinambours sont bons rôtis, ou en soupes, ou braisés et servis avec du beurre et de la crème. L’amidon contenu clans les topinambours est différent de celui de la pomme de terre et n’est pas facilement digérable par tous.

Comments are closed.