Mai 26
Tout savoir sur le bacon
icon1 admin | icon2 Terroir | icon4 05 26th, 2014| icon3Commentaires fermés sur Tout savoir sur le bacon

Vous l’aimez à l’anglaise en petit déjeuner ou en burger à midi, c’est le bacon. Voici tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le bacon sans oser le demander. Et l’on peut dire pour commencer, qu’il n’y a pas une sorte de bacon, mais deux. Des siècles durant, le lard a été un aliment de base pour les familles paysannes qui élevaient leur cochon et en conservaient le lard pour relever les plats d’hiver. La poitrine de porc maigre, dans laquelle des morceaux de chair sont entremêlés dans le gras, est le plus souvent présentée en tranches fines, délicieuses grillées, que les anglais appellent bacon. C’est un des éléments indispensables de l’english breakfast, ou il accompagne souvent du boudin noir, des saucisses, des œufs et une tomate grillée. Cette poitrine de porc peut être utilisée fraîche, fumée ou salée : salée dans la choucroute, fumée et coupée en petits morceaux (lardons) dans la délicieuse quiche lorraine. Mais en France, on appelle bacon la longe du porc, séchée et fumée, beaucoup moins grasse que le lard et qui se découpe en belles tranches. Ce bacon est fumé le plus souvent au-dessus de bois de chêne ou de hêtre. Il est délicieux en accompagnement de salades ou de pâtes, et il est indispensable à la réussite d’un plat de spaghettis à la carbonara.

bacon

Tout bon Canadien sait qu’il existe deux variantes de bacon : le bacon entrelardé très fin qui fait partie du petit déjeuner si apprécié des Britanniques et la longe rose et juteuse, avec sa croûte de farine de mais, connue de Terre-Neuve jusqu’en Colombie-Britannique sous le nom de bacon peameal. Au contraire des imitations du « bacon canadien », le vrai bacon peameal n’est jamais fumé. Vendu soit en longe désossée et enroulée, soit – et c’est plus commun – en tranches généreuses qui peuvent atteindre une épaisseur de 0,5 cm, le bacon peameal est dégraissé, saumuré puis enrobé de farine de mais jaunâtre. Autrefois, on l’enrobait avec une mixture de pois jaunes séchés et écrasés, d’où son nom (pea étant le mot anglais pour pois), mais les origines précises du peameal restent inconnues. Même s’il se vend cru, la préparation classique, telle qu’on la voit au marché St. Lawrence à Toronto, est de frire le lard et de le servir dans un petit pain frais. La moutarde est optionnelle : les puristes ne la prendront pas. Le bacon peameal peut aussi être préparé comme un rôti ou tranché et grillé sur un barbecue.

Mai 19
Recette du poulet pad thaï
icon1 admin | icon2 Cours de cuisine | icon4 05 19th, 2014| icon3Commentaires fermés sur Recette du poulet pad thaï

La cuisine Thai est sans doute l’une des plus fines qui soit. Exotique par ses épices et ses herbes aromatiques, elle révèle des saveurs simples mais qui sont très efficaces une fois qu’elles sont ensemble. Nous avons testé un cours de cuisine Thai à Lyon. Et c’était très bien. Au menu : poulet pad thai. Voici la recette en 4 étapes simples.

1/ Mettez les nouilles dans un saladier, versez dessus de l’eau bouillante et laissez tremper de 10 à 15 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Égouttez-les à l’aide d’une passoire.

2/ Versez le fumet de poisson, le sucre, la cassonade dans une petite casserole, puis ajoutez la pâte de tamarin et la sauce tomate. Faites cuire le tout à feu doux en remuant jusqu’à ce que les sucres soient bien dissous. Retirez du feu et réservez.

3/ Faites chauffer un wok (ou une sauteuse) à feu vif Versez 2 cuillerées à café d’huile et tournez le Wok en le balançant de tous côtés afin que les parois soient uniformément recouvertes d’huile. Ajoutez les œufs battus et inclinez le Wok afin qu’ils forment une fine couche (ils prennent très vite). Transvasez-les dans une assiette et formez un rouleau. Hachez celui-ci grossièrement et réservez.

4/ Remettez le Wok à feu vif, versez le reste d’huile et remuez de nouveau le wok en l’inclinant de tous côtés pour que les parois soient uniformément recouvertes d’huile. Ajoutez la pâte de crevette, l’oignon jaune et le poulet émincé. Remuez et faites cuire pendant 2 minutes. Ajoutez les nouilles, le contenu de la petite casserole, le piment en poudre et les oignons nouveaux, et poursuivez la cuisson 2 ou 3 minutes, jusqu’à ce que les nouilles soient enrobées de sauce. Ajoutez les œufs hachés, mélangez délicatement. Salez et poivrez à votre convenance, puis transvasez la préparation dans un plat de service chaud. Parsemez de pousses de soja, de feuilles de coriandre et de cacahouètes grillées. Servez le poulet pad thaï avec les moitiés de citron vert et le piment en poudre.

cuisine-thai

Voilà donc la recette dans les grandes lignes. Mais si vous souhaitez en savoir plus et essayez, je vous recommande alors de vous inscrire à ce cours de cuisine Thaï à Lyon en suivant le lien. Le chef est excellent, et la cuisine toujours au top.

Mai 12
La cuajada espagnole
icon1 admin | icon2 Terroir | icon4 05 12th, 2014| icon3Commentaires fermés sur La cuajada espagnole

On aime tous les desserts à base de lait, comme le fromage blanc. Avec des fraises ou des framboises, c’est délicieux et tellement simple. D’autres pays poussent l’utilisation du lait en version lait caillé, comme en Grèce, ou encore en Espagne. Et dans ce dernier pays, on appelle cela la Cuajada, et c’est un dessert très léger, beaucoup plus que le yaourt.

cours-de-cuisine

La cuajada est la version espagnole du lait caillé. Afin de fabriquer cette merveille gélatineuse, le lait est doucement chauffé, la présure ajoutée, et le mélange est versé dans des petits pots de terre cuite ou de faïence. On la laisse prendre avant d’ajouter du sucre à volonté. Bien que l’on en trouve de nos jours un peu partout en Espagne, la cuajada est surtout populaire dans le nord de la péninsule Ibérique. Traditionnellement, elle était produite à partir du lait de brebis caillé avec une présure végétale, qui lui donnait une consistance merveilleusement molle et une saveur légère et délicieuse. Le lait était réchauffé avec un tisonnier rouge, ce qui lui donnait un vague arrière-goût de brûlé. Désormais, on la fabrique le plus souvent à partir de lait de vache, caillé avec de la présure animale, et cela vaut donc la peine de rechercher les versions artisanales de ce dessert. La cuajada est servie en guise de dessert et adoucie avec du miel ou du sucre, et souvent accompagnée de noix. Elle est également consommée au petit-déjeuner, là aussi avec du miel, et souvent accompagnée de fruits frais.