Douceur et force du curry en cuisine

Le Curry est Indien, mais d’autres vous diront qu’il provient de toute la région asiatique comme en témoigne le cours de cuisine que nous vous proposons, à base de cette épice. Avant d’être assimilé à un mélange d’épices, le curry, qui vient du mot « kaari » qui peut se traduire, en tamoul, par « sauce », « plat mijoté » ou « ragout » désigne, avant tout, un plat indien à base de viande ou de légumes très relevés et accompagné de riz. Mais, en réalité, il existe une multitude de currys qui peuvent être, au contraire, très doux, et provenir de nombreuses régions d’Asie du Sud-Est (Indonésie, Malaisie, Sri Lanka, Birmanie, Thaïlande. Sur l’île Maurice ou à La Réunion, on parle, par exemple, de « massalé cabri » qui désigne un ragoût de viande de chèvre.

curry

En Inde, le terme le plus usité est « massala » qui signifie « mélange », car le curry n’est jamais assimilé à une seule épice et, en aucun cas, n’est issu de la feuille de curry cueillie sur le caloupilé, un arbre d’une grande finesse pouvant atteindre les 10 m de haut et très répandu sur l’île de la Réunion. À l’image du ras el hanout marocain, le curry est un savant mélange d’épices dont la composition, et de ce fait, les parfums, évoluent selon l’épicier, avec un dosage des épices et de piment plus ou moins important. Un curry peut ainsi contenir une douzaine d’épices et d’herbes différentes, voire bien plus (coriandre graine ou poudre, curcuma, piment rouge séché, cumin, cannelle, clous de girofle, graines de moutarde, de fenugrec et de pavot, fenouil, garam masala, cardamome noire et verte, poivre de Malabar, maci, anis étoilé, safran, cubèbe, gingembre.. .), que l’on broie et que l’on intègre, soit à une préparation, à froid ou à chaud et dans un certain ordre pour qu’ils libèrent leurs arômes de façon plus ou moins intense sous l’action de la chaleur, soit à de l’eau pour en faire une pâte. Un curry peut prendre différentes couleurs (du jaune vif ou brun foncé, en passant par le rouge brique ou le vert) selon l’importance des épices présentes. Ainsi, se sert-on de ce curry vert pour
apporter force et caractère à des sauces ou à des ragoûts de volaille, mais aussi de poisson ou de fruits de mer.

Et pour découvrir la force de cet épice, nous vous invitons à suivre un cours de cuisine Thai, justement pour en apprécier la douceur. Participez à un cours de cuisine thaï à Lyon. Aux côtés d’un chef thaïlandais, découvrez une cuisine ancestrale et authentique. Apprenez trucs et astuces d’une cuisine thaï savoureuse et réalisez un menu complet que vous pourrez déguster en table d’hôte. Pour en savoir plus sur ce cours, suivez le lien : cours de cuisine thai.

Comments are closed.