Thierry Marx se met à l’eau

Le brillant chef Thierry Marx se met à l’eau. En effet, le grand chef du Mandarin Oriental Paris donne dans les bulles en créant une eau pour Badoit. Cette eau aura deux nouvelles recettes parfumées et édulcorées signées par Marx. Le chef, né en 1962 à Paris, et adepte de la cuisine moléculaire, a commencé sa carrière en 1978 quand il entre chez les Compagnons du Devoir. Il y obtient les CAP de pâtissier, chocolatier et glacier.

marx

Mais à 18 ans, Thierry Marx s’engage dans l’armée comme parachutiste dans l’infanterie de marine. Il se retrouve casque bleu, en 1980 durant la Guerre du Liban. Après une phase de reconstruction une fois revenu en France, le chef remet à la cuisine après quelques petits boulots. Il est commis chez Ledoyen, Taillevent et Robuchon. Remarqué dans sa brigade, il se retrouve chef cuisinier du Regency Hôtel de Sydney et voyage beaucoup (Singapour, Hong Kong, Tokyo). En 1988, il reçoit une première étoile au Guide Michelin pour le restaurant Roc en Val à Tours, puis de 1990 à 1995 au Cheval blanc de Nîmes où il reçoit une étoile en 1991. Chef au relais et château Cordeillan-Bages à Pauillac à partir de 1996, il obtient sa première étoile au Michelin en 1996 puis une deuxième en 1999. Espoir pour une troisième étoile depuis 2004. Il est élu en 2006 par le Gault et Millau chef de l’année (19/20). À partir de février 2010, il devient un des jurés de l’émission Top Chef sur M6. Depuis avril 2010, Il est à la tête de la restauration du Mandarin Oriental Paris. Il y a notamment ouvert, depuis juin 2011, le restaurant Sur-mesure by Thierry Marx, le Camélia et un comptoir de pâtisseries. En 2012, son restaurant « Sur-mesure by Thierry Marx » reçoit deux étoiles au guide Michelin. La même année, il ouvre à Paris, dans le quartier de Ménilmontant une formation gratuite aux métiers de la restauration baptisée « Cuisine, mode d’emploi(s) » et destinée en priorité aux jeunes sans diplôme et aux personnes en réinsertion ou en reconversion professionnelle. Pour la première session, le chef a reçu 150 candidatures, mais n’a gardé que huit stagiaires. À l’issue de la formation, ils obtiendront un certificat de qualification professionnelle. Pour Badoit, le chef Thierry Marx a travaillé le fruit de la passion et la framboise afin de créer deux eaux très spécifiques. Ces deux nouvelles saveurs au goût subtil sont commercialisées dans les grandes surfaces au prix de 1,08 € la bouteille d’un litre.

Comments are closed.