L’anguille

L’anguille est la proie préférée des pêcheurs amateurs qui s’adonnent à leur passe-temps favori dans les nombreux bras du Marais poitevin, cet impressionnant jardin aquatique situé entre Niort et l’embouchure de la Sèvre. Mais les chalutiers pêchent également l’anguille le long de la côte et, principalement, dans les estuaires. Là-bas, et en remontant un peu les fleuves, on pêche aussi la piballe, ou civelle, petit poisson transparent qui mesure 6 centimètres. Un l’attrape en bateau ou au moyen de paniers ou de trubles placés au bord des fleuves. La haute saison commence mi-octobre, lorsque les civelles nées dans la mer des Sargasses rejoignent la côte atlantique en suivant le Gulf Stream. Bien que l’alevin d’anguille soit considéré comme très fin par les amateurs de Charente, du Libournais et de Bordeaux, de nombreux pêcheurs ne résistent pas à l’attrait des prix élevés que proposent les Espagnols et surtout les Japonais. Les huîtres de Marennes d’Oléron et les moules sont meilleur marché et plus abondantes.

anguille

le terme anguille est un nom vernaculaire ambigu désignant plusieurs espèces de poissons serpentiformes appartenant à des ordres différents. L’anguille d’Europe est l’anguille la plus connue. Elle est serpentiforme mesurant de 40 cm à 150 cm et pesant jusqu’à 4 kg pour les femelles.
C’est un grand migrateur, et plus précisément un migrateur dit amphihalin thalassotoque ; remontant vers le haut des bassins versants par migration catadrome, bien qu’en réalité (comme chez les autres espèces d’anguilles de l’hémisphère nord), un petit nombre d’individus effectueront la totalité de leur cycle de croissance en mer, en lagune salée ou en estuaire salé. Des études génétiques ont en 2006 ont montré que des cas d’hybridation naturelle avec l’anguille américaine existent1, avec jusqu’à 15,5 % d’hybrides dans les populations islandaises d’anguilles, et des valeurs allant de 6,7 % à 100 % selon les stades de la vie et les lieux. L’anguille était réputée particulièrement rustique et résistante, grâce notamment à sa capacité à respirer l’air, mais est néanmoins en forte régression depuis les années 1980 et même maintenant considérée comme espèce menacée, en Europe, comme en Amérique du Nord3ou au Japon.

Comments are closed.