Mai 28
Un cadeau cours de cuisine pour la fête des mères
icon1 admin | icon2 Cours de cuisine | icon4 05 28th, 2012| icon3Commentaires fermés sur Un cadeau cours de cuisine pour la fête des mères

C’est bientôt la fête des mères, il ne vous reste plus que quelques jours pour lui trouver le cadeau inoubliable, celui qui ira très bien avec le collier de nouilles du petit dernier. Puisque nous parlons cuisine, nous vous invitons à offrir un superbe cadeau : un cours de cuisine. Contrairement à un objet, un cours de cuisine relève de l’expérience et de l’apprentissage. Mieux, c’est souvent un voyage à travers les sens, mais aussi vers le plaisir. Apprendre de nouvelles techniques de cuisine, c’est à la fois compléter sa compétence technique, mais c’est aussi se projeter dans l’avenir. Avec vos nouvelles compétences, vous pourrez cuisiner de manière plus originale, ou travailler plus facilement des aliments compliqués, vous réussirez mieux vos cuissons et donc donnerez encore plus de plaisir à ceux qui gouteront vos plats.

cadeau-cours-de-cuisine

Le cours de cuisine vous permet également d’apprendre à marier les herbes et épices, et dans certains cas de découvrir des saveurs totalement nouvelles. Par exemple le cumin vous transporte en Afrique, et le curry en Asie. Enfin, dites-vous, plus égoïstement, que vous serez le bénéficiaire des nouveaux talents de madame. Et attention, c’est valable également pour la fête des pères ! Suivez ce lien pour trouver des cours de cuisine à offrir en cadeau, partout en France : http://www.tematis.com/fr/103-cours-cuisine

Mai 21
Cuisiner le hareng
icon1 admin | icon2 Terroir | icon4 05 21st, 2012| icon3Commentaires fermés sur Cuisiner le hareng

On trouve ce poisson mince, argenté, dont le dos est parcouru de reflets bleu-vert, dans l’ensemble de l’Atlantique nord. ll vit en grands bancs qui s’ébattent de préférence près des côtes et évitent les profondeurs supérieures à 200 m. Le hareng fait partie des poissons gras, tout comme le maquereau, le saumon et le thon, dont la graisse saine par ailleurs imprègne la chair. Adulte, le poisson atteint une taille de 25 cm, mais rarement plus. À la recherche de nourriture ou au moment du frai, les bancs suivent des rythmes et des courants précis. Cest la raison pour laquelle on peut chaque année prévoir leur apparition près de certaines côtes, comme celle du nord de la France à partir de la mi-octobre.

hareng

Pour conserver le hareng, on alterne 2 méthodes: la salaison et la fumaison. Pour la fumaison, appelé aussi le « saurissage », on utilisait autrefois les caresses, salles de fumaison érigées en briques qui ont aujourd’hui été remplacées par des fours de fumaison. Les poissons sont d’abord vidés, nettoyés, lavés, puis déposés dans le sel 12 jours exactement pour obtenir le résultat désiré, comme c’est la tradition à Boulogne. On dit alors qu’ils sont salés à coeur. ll faut 2,5 tonnes de sel pour 8 tonnes de harengs. lls sont ensuite dessalés pendant 1 ou 2 jours, ou davantage, avant d’être exposés pendant 12 à 48 heures à une épaisse fumée de copeaux de hêtre et de chêne. La température est maintenue entre 24 et 28 °C, afin que les harengs ne cuisent pas. On peut alors les empiler, les emballer et les expédier.

Outre les conserves et le hareng salé traditionnel, pour lesquels on procede au salage sur les bateaux, on le trouve aujourd’hui également sous d’autres formes: Le hareng bouffi est un hareng entier, qui contient encore les oeufs et dont la salaison ne dure que quelques heures (rarement plus d’une journée), que l’on lave, que l’on dessale et que l’on fait fumer plus ou moins longtemps. ll se conserve entre 4 et 8 jours. Grillé, c’est une spécialité très prisée par les connaisseurs.

Le hareng fumé doux est également un hareng entier dont on a enlevé la tête et la queue. Les filets sans peau sont lavés sur des grilles. Après un court séjour dans la saumure, on les fume à froid, entre 18 et 20 °C, pendant 3 à 8 heures. C’est ce qui donne leurs douceur. On les sert avec une salade de pommes de terre assaisonnée d’huile. Le hareng saur traditionnel était un hareng entier, longuement salé et fortement fumé, avec un goût très prononcé. Aujourd’hui, on le trouve sous forme de filets raisonnablement assaisonnés, salés uniquement pendant quelques jours et légèrement fumés. On le consomme de la même façon que le hareng fumé doux.

Les kippers sont des harengs vidés, coupés et ouverts, que l’on a légèrement salés et fumés à froid. On les fait cuire à la poêle. En Angleterre, ils font partie d’un petit déjeuner typique , en France, ils offrent une alternative au hareng bouffi. Les rollmops ou filets de hareng marinés au vinaigre sont des filets de hareng avec leur peau, dont on a enlevés les arêtes et que l’on a salés, roulés autour d’un morceau de cornichon et d’oignon et piqués d’un bâtonnet en bois, avant de les faire mariner dans un mélange de vinaigre, de sel, d’eau et d’épices. On les consomme en entrée ou avec des pommes de terre vapeur.

Mai 18
Des chefs pour le Japon
icon1 admin | icon2 Chefs, Cours de cuisine | icon4 05 18th, 2012| icon3Commentaires fermés sur Des chefs pour le Japon

L’association Solidarité Chefs Japon a fait salle comble pour son premier dîner montpelliérain. Le restaurant Cellier & Morel, à Montpellier(34) a accueilli mercredi 9 mai un dîner de charité en faveur des sinistrés japonais, organisé par Solidarité chefs Japon. Cette association d’aide aux victimes du tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima est l’initiative de Keisuke Matsushima, chef étoilé de restaurant à Nice (06) et à Tokyo.

solidarite-japon

Il a orchestré ce dîner montpelliérain avec son compatriote Masashi IIjima, chef du Cinquième péché, à Collioure (66). Eric Cellier, qui l’a eu dans sa brigade, a immédiatement accepté de mettre à disposition son restaurant Cellier et Morel (3 fourchettes au Michelin) et a réorganisé la salle pour favoriser les échanges entre amateurs de gastronomie et de Japon. Il est rejoint en cuisine par Charles Fontès, de La Réserve Rimbaud à Montpellier (1 étoile Michelin), Fabien Lefebvre, meilleur ouvrier de France, L’Octopus à Béziers (34), Olivier Bajard, pâtissier à Perpignan et Collioure (66), également meilleur ouvrier de France et champion du monde des métiers du dessert). Entre voyages et équipe biculturelle, tous ont tissé des liens avec le Japon et s’en inspirent pour leurs recettes. Eric Cellier est parti des emblématiques shiitakes et du yuzu de monsieur Bachès, qu’il a travaillé avec un filet de turbot de Méditerranée et des légumes primeurs languedociens. « Cuisiner ensemble, donner du temps à cette association pour ne pas oublier, un an après », tel est le credo qui mobilise ces chefs. Elle a aussi mobilisé le public, puisque la salle était complète pour cette proposition gastronomique et ses accords vins à 130 €, intégralement reversés à la Croix-Rouge japonaise.

Mai 8
Cours de cuisine à Dijon
icon1 admin | icon2 Cours de cuisine | icon4 05 8th, 2012| icon3Commentaires fermés sur Cours de cuisine à Dijon

Participez à un cours de cuisine à Dijon. Amusez-vous tout en apprenant au sein d’un atelier de cuisine chaleureux dans une ambiance décontractée. Notre chef, cuisinière, pâtissière et sommelière de formation, vous propose de vous faire partager son savoir faire, son expérience et sa passion. Emparez vous de nouvelles techniques, de nouvelles recettes puis dégustez sur place autour d’un bon verre de vin. Une soirée ludique et gourmande en perspective !

cours-de-cuisine-dijon

Vous êtes accueilli par le chef au sein de son atelier de cuisine chaleureux et moderne. Enfilez votre tablier et préparez un menu autour d’un thème, d’un pays ou d’un produit. A l’issue du cours de cuisine et pour couronner vos efforts, dégustez vos préparations autour d’un bon verre de vin. Les menus à préparer sont le fruit d’idées originales, simples à préparer et bonnes à déguster. Notre chef vous révèle quelques secrets. A titre d’exemple, sur le thème verrine et siphon :

– Salade d’endive et jambon de pays, mousse de roquefort

– Velouté de potiron, chantilly de lard

– Effilochée de canard confit, espuma de celeri

– Minestrone de fruits exotiques, émulsion de coriandre

– Petit moelleux au chocolat, espuma à l’orange

Vous repartirez chez vous avec les fiches recettes. En savoir plus sur ce cours de cuisine à Dijon.